Fin
Il était une fois, un couple de zombies qui vivait avec leur fiston dans un souterrain sombre et lugubre. Le Petit Zombie n’aimait pas sa vie car il en avait assez d’être répugnant et de se cacher constamment. Mais ce qu’il ne supportait vraiment plus, c’était ses parents, qu’il trouvait ringards, sans aucune gêne et extrêmement bruyants. *** Une nuit, alors qu’il était dans un souterrain à la recherche d’un animal à manger, le Petit Zombie tomba nez à nez avec un Petit Vampire.
Le Petit Zombie tout d’abord effrayé, se détendit en voyant que le Petit Vampire ne lui voulait aucun mal. Ils se mirent alors à discuter et à sympathiser. Plus ils parlaient et plus le Petit Zombie était en admiration devant le Petit Vampire. Le Petit Zombie se confia à lui : - Comme tu es distingué et éloquent, j’aimerai tant être comme toi et ta communauté. Amusé par cette déclaration, le Petit Vampire répondit : - Et bien moi je m’ennuie tellement que je te propose un marché. Échangeons pendant quelques jours nos identités ! - Ce serait avec joie ! Mais nos familles s’en rendront compte… et ne l’accepteront jamais. - Il suffit que nous échangions nos vêtements, que tu mettes mon parfum pour cacher ton odeur et que je me roule dans la crasse pour m’imprégner de puanteur. C'est ainsi que le Petit Zombie et le Petit Vampire échangèrent d’identité et se rendirent dans leur nouvelle famille. *** Le Petit Zombie se retrouva dans un somptueux château qui lui sembla bien trop luxueux. Il constata bien vite que sous les apparences, la vie de vampire n’était pas si parfaite. Ces derniers ne faisaient que se pomponner à longueur de temps et leur principal sujet de discussion était de savoir comment trouver du sang. Il fut dépité en comprenant que c’était leur seule nourriture. Bien vite, le Petit Zombie regretta amèrement sa famille. Il repensa aux délicieux êtres vivants qu’ils dévoraient ensemble… Mais surtout aux fous rires qu’ils avaient lorsqu’ils s’arrachaient des parties de leurs corps et se frappaient avec. Ici, dans le château des vampires, chacun était concentré sur lui-même et personne ne faisait attention aux autres… et encore moins à lui. Il comprit pourquoi le Petit Vampire s’ennuyait tant et il se sentit bête de lui avoir laissé sa place auprès de sa famille. Ayant peur que ses parents l’aient déjà remplacé, il décida de rentrer chez lui sur le champ. *** Le Petit Zombie arriva à bout de souffle devant son souterrain. Une fois à l’intérieur, ce qu’il vit le glaça d’horreur. Le Petit Vampire gisait sur le sol, le corps complètement démembré. À ses côtés, les parents zombies essayaient tant bien que mal de rassembler les morceaux. Dès qu’ils aperçurent le Petit Zombie, ses parents l’assaillirent de questions : - Nous l’avons pris pour toi et avons voulu jouer… Mais de qui s’agit-il ? Et pourquoi diable portait-il tes vêtements !? Le Petit Zombie leur expliqua la situation tout en les aidant à recoudre les membres du pauvre Vampire. Une fois sur pied, mais complètement mutilé, le Petit Vampire s’enfuit à toutes jambes avant même que la famille de zombies n’ait pu dire un mot. Le Petit Zombie, dévasté, s’excusa auprès de ses parents pour tout ce qu’il avait fait et leur dit à quel point il les aimait. Mais cela n’empêcha pas la famille du Petit Vampire, folle de rage, de se rendre chez la famille de zombies et de leur broyer la cervelle.