Fin
Il était une fois une Petite Fille qui avait une toute petite voix. Lorsqu’elle parlait, il fallait donc être extrêmement attentif pour entendre ce qu’elle disait. Le problème, c’est que personne ne prenait cette peine, encore moins ses parents et ses grands frères. Le moment le plus dur était celui du repas. Elle aurait tellement aimé participer et se joindre à la conversation, mais lorsqu’elle ouvrait la bouche pour parler, sa petite voix était noyée dans le brouhaha et les rires de la famille. La Petite Fille avait donc pris son mal en patience et ne faisait qu’écouter les autres. *** Une nuit, alors qu’elle regardait la lune par la fenêtre de sa chambre, une lueur étrange et aveuglante apparut dans le ciel. Celle-ci se rapprocha doucement, puis se posa sur la pelouse du jardin. La Petite Fille, terriblement inquiète, courut réveiller ses parents pour les prévenir. Mais ne comprenant que des bribes de ce qu’elle disait, ils la coupèrent avant qu’elle ait terminé et lui expliquèrent qu’elle avait fait un mauvais rêve. Elle essaya de protester mais ils ne l’écoutaient déjà plus et tentaient de se rendormir. Elle se précipita alors dans la chambre de ses frères. Elle eut beau s’égosiller, ils ne comprirent rien. Furieux d’avoir été réveillés, ils la chassèrent à coups de coussins. En pleurs et démunie, la Petite Fille préféra sortir de la maison. Elle se dirigea vers l’engin bizarre et imposant qui se dressait au milieu du jardin et s’arrêta devant à lui. Sur la face avant, une porte en fer s’ouvrit, laissant passer une lumière douce et blanche. Puis un long escalier métallique se déplia jusqu’au sol. *** Un Étrange Individu descendit les marches et s’approcha de la Petite Fille. Apeurée, elle recula d’un pas. L’Étrange Individu lui demanda : « Pourquoi pleures-tu ? - Personne ne m’écoute et vous allez envahir la terre, c’est pourquoi je pleure » dit la Petite Fille. « Ne t’inquiète pas, nous ne comptons pas rester. Nous prélevons seulement quelques échantillons avant que la terre ne soit détruite. - Vous pouvez entendre ma voix ? » dit-elle stupéfaite. « Nous entendons tes pensées car nous sommes télépathes ». La Petite Fille, émerveillée d’avoir enfin une conversation avec quelqu’un, lui demanda si elle pouvait venir avec eux. Étonné, l’Étrange Individu accepta. La Petite Fille, folle de joie, s’envola alors vers une lointaine et heureuse galaxie. Elle était déjà bien loin lorsque, quelques jours plus tard, la terre fut pulvérisée par une météorite.