Elle eut beau les supplier, personne ne voulut l’approcher.
 
C’est alors qu’elle vit son reflet dans la fenêtre d’une maison.
 
Une lueur bleue irradiait autour de son corps. Ses longs cheveux noircis, dressés sur sa tête, ondulaient et crépitaient étrangement. Elle essaya de les aplatir mais rien n'y faisait, ils se hérissaient dès qu’elle retirait ses mains.
 
Alors que les larmes montaient aux yeux de la petite fille, elle vit avec soulagement arriver son père, sa mère et son chien adoré. Ses parents s’arrêtèrent brusquement en la voyant mais son chien, lui, sauta dans ses bras. Il fut instantanément carbonisé.
 
Effrayés, les villageois la maudirent et devinrent menaçants.
 
Alors que la petite fille commençait à se sentir en danger, le Savant du village s’avança vers elle et fit signe aux villageois de se calmer.
 
Il leur expliqua qu’il n’y avait aucune crainte à avoir et qu’il suffisait de ne pas la toucher pour ne pas être foudroyé.
 
Il demanda publiquement aux parents de la petite fille s’il pouvait l’étudier pour essayer de lui ôter ce curieux mal. Ils acceptèrent volontiers et lui confièrent leur enfant.
 
Les villageois à moitié rassurés, se dispersèrent progressivement.
 
***
 
Le Savant commença ses expériences et découvrit que la petite fille contenait une énergie énorme qu’il était possible de contrôler. Il lui donna le nom d’« électricité ».
 
Sa première invention fut l’ampoule lumineuse. Grâce à elle, il put offrir la lumière au village tout entier. Mais pour cela, la petite fille devait venir chaque matin charger un gros générateur.
 
La petite fille, que tout le monde évitait avant, devint le centre d’intérêt du village.  
 
Lorsqu’ils la croisaient, les villageois venaient la remercier et lui posaient un tas de questions sur son mystérieux pouvoir, tout en prenant bien soin de garder leurs distances.
 
***
 
Le Savant continua d’inventer de nombreuses machines, très utiles pour la vie quotidienne du village. Il inventa la machine à laver la vaisselle et le linge, l’appareil à raser, l’appareil à faire griller le pain et un tas d’autres inventions. Fascinés par toutes ces innovations, les villageois voulurent absolument toutes les posséder.
 
Seulement, pour tous les contenter, la petite fille devait charger le gros générateur de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps.
 
Le petit village se développa si vite qu’il devint une véritable petite ville.
 
Mais malgré tous ses efforts, la petite fille se rendit compte que plus personne ne venait la remercier ni même la saluer. Les habitants passaient maintenant devant elle sans même la regarder.
 
***
 
Un soir, alors que la petite fille était restée toute la journée à charger le générateur, le Savant lui demanda si elle pouvait rester également toute la nuit et éventuellement toutes les nuits suivantes.
 
La petite fille refusa.
 
Elle lui tourna le dos et s’apprêta à partir, mais celui-ci, choqué par un tel affront, voulut l’en empêcher et l’attrapa violement. Il fut grillé sur place.
 
Terrifiée, la petite fille réalisa que cela ne pouvait plus durer.
 
Elle s’approcha du générateur et commença à le charger, mais elle le chargea plus que d’habitude, au-delà de la  limite de sécurité. Elle le chargea tant et tant qu’elle fit sauter toutes les machines qui lui étaient reliées.
 
Le laboratoire explosa et le village sombra dans l’obscurité.
 
Les habitants paniqués, se précipitèrent vers le laboratoire et mirent tout en œuvre pour éteindre le feu.
 
Ils découvrirent dans les décombres le corps carbonisé de la petite fille.
 
Bouleversés et pleins de remords, ils n’eurent pas d’autre choix que de reprendre leur ancienne vie.  
 
Tout ce qui restait des machines fut détruit pour oublier cette époque révolue.
 
Le temps passa et le village retrouva son apparence ordinaire et son quotidien paisible.
 
Plus personne ne parla de cette étrange période mais personne n’oublia jamais la petite fille foudroyée.
Il y a très très longtemps, dans un petit village éloigné de tout, vivait une famille de paysans.
 
Un soir, alors que leur fille unique se promenait dans la forêt, elle fut foudroyée par un éclair et manqua de perdre la vie.
 
Elle se remit sur pieds, miraculeusement, et marcha en titubant vers le village pour trouver de l’aide.
 
Mais lorsqu’elle arriva sur la grande place, tous les habitants la dévisagèrent et s’écartèrent d’elle.
 

***
Fin